Accueil Biographie Les partitions disponibles L'histoire vraie de Roses de Picardie
Qui sommes-nous ? Ce jour-là, Haydn Wood… Les œuvres enregistrées Les paroles de Roses de Picardie
Nous écrire Haydn Wood et Slaithwaite Les concerts Les partitions de Roses de Picardie
  Haydn Wood et l'Île de Man   Les interprètes de Roses de Picardie
Le magasin de musique Haydn Wood Haydn Wood symphoniste   Une discographie de Roses de Picardie
Notre CD A Breezy Ballad Haydn Wood et le cinéma   Les enregistrements de Roses de Picardie
Nos conférences Haydn Wood 2009   Roses de Picardie au cinéma
      Roses de Picardie : chroniques d'une recherche

 

 

 

L'histoire vraie de
Roses de Picardie

 

 

 

De nombreux articles dans des journaux et revues et sur l'Internet, et divers ouvrages soutiennent que les paroles de Roses de Picardie ont été écrites en Picardie, pendant la Grande Guerre, par un officier anglais blessé dont l'infirmière lui avait apporté un bouquet de roses, à moins qu'il n'ait été amoureux d'une veuve de guerre qui cultivait des roses dans son jardin - on ne sait pas trop.

En fait, le parolier de Roses de Picardie, Fred E. Weatherly, était né en 1848 ; il avait donc 66 ans en 1914. Ce simple fait exclut qu'il ait été mobilisé ou qu'il ait été accepté comme volontaire dans l'armée britannique. Roses de Picardie n'a donc pas été écrit en Picardie pendant la Grande Guerre.

Weatherly était avocat, installé à Londres et à Bristol. Son métier le conduisait de Bristol à Poole et d'Exeter à Salisbury, dans le Sud-Ouest de l'Angleterre. Pendant la Grande Guerre, il a aussi plaidé auprès des tribunaux militaires dans le secteur de Salisbury. Quelquefois la nuit, mais surtout entre deux rendez-vous, ou dans le train entre deux procès, il écrivait des poèmes et des chansons - environ trois mille chansons, dont la moitié ont été mises en musique et publiées.

Vers 1923, Weatherly a raconté la genèse de Roses de Picardie à un chroniqueur. Le compositeur Herbert Brower avait mis en musique les paroles d'une chanson écrite par Weatherly. Mais un autre compositeur avait déjà acquis les droits sur ces mêmes paroles. Brewer demanda alors à Weatherly de bien vouloir créer de nouvelles paroles sur la musique qu'il avait composée. Weatherly accepta et écrivit Roses de Picardie. Le résultat fut proposé à un éditeur de musique qui déclina la proposition. Weatherly envoya alors les paroles à Haydn Wood.

Dans ses mémoires publiés en 1926, Weatherly raconte qu'il a séjourné à Paris à plusieurs reprises, et qu'il a visité la vallée du Rhône ainsi que Chamonix. Il parle de Roses de Picardie, mais sans la moindre révélation quant aux circonstances de son écriture. Tout au plus fait-il une confidence qui vaut pour toutes ses chansons d'amours : "Sont-elles autobiographiques ? Si elles le sont, c'est que j'aurais eu une vie bien remplie et très riche en expériences. Certaines le sont, peut-être. Mais beaucoup ont été inspirées par l'histoire d'amour d'un ami très cher." Nous n'en saurons pas plus.

Photo : Fred E. Weatherly en 1920. Collection Anthony Mann.
Minutes de procès, Archives nationales, Royaume-Uni.
From Here, There, and Everywhere, Musings by Sundry Scribes, Wells Journal, 17 août 1923.
Fred E. Weatherly, Piano and Gown, G. P. Putnam's Sons, Londres, 1926.

 


Accueil Biographie Les partitions disponibles L'histoire vraie de Roses de Picardie
Qui sommes-nous ? Ce jour-là, Haydn Wood… Les œuvres enregistrées Les paroles de Roses de Picardie
Nous écrire Haydn Wood et Slaithwaite Les concerts Les partitions de Roses de Picardie
  Haydn Wood et l'Île de Man   Les interprètes de Roses de Picardie
Le magasin de musique Haydn Wood Haydn Wood symphoniste   Une discographie de Roses de Picardie
Notre CD A Breezy Ballad Haydn Wood et le cinéma   Les enregistrements de Roses de Picardie
Nos conférences Haydn Wood 2009   Roses de Picardie au cinéma
      Roses de Picardie : chroniques d'une recherche

Cette page a été mise à jour le 9 janvier 2017.

Les illustrations ne doivent pas être reprises sur un autre site Internet, ni reproduites ou publiées par quelque procédé que ce soit, sans autorisation préalable. La reproduction à titre privé est autorisée par la loi.

© Marjorie Cullerne et Gilles Gouset, 2012-2017
Tous droits réservés